Les ateliers de groupe et les stages sur plusieurs jours offrent un chemin d’expérimentation, de découverte, de collecte et d’application des outils pour s’approprier les clés d’une auto-régulation de (l’usage de) soi et les intégrer progressivement dans sa vie.

Traditionnellement, la Technique Alexander est enseignée en séances individuelles. Toutefois, il est possible de transmettre ces principes fondamentaux lors d’ateliers en petits groupes ou lors de stages intensifs. Je trouve ces deux approches complémentaires et très stimulantes pour l’intégration des outils au quotidien et l’autonomie plus rapide des élèves.

Dans un but d’efficacité pédagogique, ces leçons sont ouvertes à la présence des autres participants pour favoriser la perception des deux aspects de l’expérience. La personne qui est en leçon en fait l’expérience subjective, tandis que les personnes autour en appréhende le côté objectif. Ces deux aspects se complètent et permettent de se saisir plus rapidement d’une représentation globale de la démarche.

Dans un premier temps, il s’agit de reprendre contact avec soi, ’s’incarner en pleine conscience’ et ‘redonner corps à ses pensées’ : les tâches journalières et répétitives nous amènent souvent à n’être que dans le but, le résultat et la finalité, sans toujours tenir compte des moyens mis en oeuvre pour se faire et sans égard pour nos propres nécessités. Paradoxalement, ce fonctionnement nous rend beaucoup moins opérant, de plus en plus insatisfait et toujours plus tendu. Il faut donc reconsidérer les fonctionnements fondamentaux de l’organisme humain en activité :

en commençant par reconnaître ces habitudes récurantes qui altèrent et entravent notre coordination dans l’ensemble de nos activités... pour apprendre à cesser de les reproduire... pour ouvrir la possibilité d’attitudes physique et mentale plus adaptées... pour faire l’expérience de mouvements plus efficaces, à la fois plus toniques et moins fatigants (aisance, support et fluidité)... pour développer une forme de repos en action qui est la base d’un équilibre psychophysique satisfaisant.

"Il est possible pendant une série de leçons, de faire la démonstration à l’élève du travail conjoint du ‘physique’ et du ‘mental’ dans l’usage de soi et dans toutes les activités.

En agissant de la sorte, je crois pouvoir donner l’opportunité à mes lecteurs de voir, par eux-mêmes, que :

  • les prétendues entités ‘mentale’ et ‘physique’ ne sont pas des entités séparées ;

  • pour cette raison, les maladies et défauts humains ne peuvent pas être classifiés comme ‘mentaux ou ‘physique’ et traités spécifiquement comme tels ;

ainsi toute formation , qu’elle soit éducative ou autre, que son objet soit la ‘prévention’ ou l’élimination de défauts, erreurs ou maladies, doit être basée sur l’unité indivisible de l’organisme humain en activité.

FM Alexander "L’Usage de Soi" 1932

Comme il s’agit d’une approche pédagogique où tous les aspects théoriques doivent être traduits et éprouvés dans l’expérience propre de chacun pour être compris, validés et utilisés à bon escient, les leçons expérimentales sont incontournables à la fois comme moyen pour vous donner à évaluer sur vous-mêmes l’impact de ces règles en action et aussi pour vous les présenter de façon compréhensible. C’est une pédagogie qui réclame une pratique expérimentale pour en saisir l’aspect extrêmement concret et toute la subtilité, ou si vous préférez, en tant que pédagogie bien ordonnée qui commence par soi-même, elle vous propose de mettre votre propre organisme psychophysique au centre de l’expérience.

Association Au Fil de Soi

7 rue Jean Achard
33230 Abzac

Siret : 423 383 256 00025

Gilles Estran

Danseur

Formateur : Alexander Technique International

06 14 22 53 36